L’intégration de la médecine traditionnelle Orientale à la médecine moderne Occidentale – Dr Quan Phuong Thao

L’intégration de la médecine traditionnelle Orientale à la médecine moderne Occidentale dans les études de L’Hépatite Virale, de la Cirrhose du Foie et de l’hépato carcinome au triple point de vue physiologique, pathologique et thérapeutique “The present without its past is insipide and meaningless”, c’est la phrase apparue au première page d’un livre qui rapport les recherches modernes sur les remèdes traditionnels Chinois réalisé par quelques facultés de médecine dans le cadre de l’intégration de la médecine traditionnelle Chinoise à la médecine moderne occidentale en Chine.

En 1944 en adressant au Royal College of Physician, Winston Churchill a dit “the longer you can took back the further you can look ahead”. Dans presque toutes les traditions médicales du monde il y avait des grands Médecins comme te Bouddha de médecine (Sangya Menla ), Hippocrate, Yellow Empereur, Hai Thuong Lan Ong etc… avec leurs pouvoirs infinis de l’esprit ils se sont infiltrés dans le processus psychosomatique de l’organisme humain pour comprendre l’étiopathogénèse des maladies et ont fait des précieux, efficaces médicaments; leur génie était triomphal mais leur postérité en profitait peu. Vers te 19ème siècle la création des laboratoires de plus en plus modernes répondait au double nécessité: la nécessité de recherche et de l’instruction de la physiologie et de la science expérimentale aussi progressait la science médicale.
Ces jours le progrès est fait par des avancements technique, industriel, matériel qui est excellent; il n’y a rien de mauvais nous ne pouvons pas l’arrêter même nous en voulons; c’est vraiment l’erreur d’en faire. Nous devons faire avancer le progrès avec notre bonne intention; mais parallèlement nous devrons avoir de responsabilité pour faire face aux problèmes qui accornpagnent le progrès. Si nous n’en préparons pas le progrès nous échappe.
150 ans auparavant Claude Bernard avait la même remarque et disait “Quand un savant a une grande, bonne et belle idée la développer, la pousser à l’extrême et oublier le reste ce serait un défaut; mais il est vraie de dire qu’il est commun aux hommes de génie; mais il ne constitue pas le génie. C’est comme ceux qui croient ressembler aux grands hommes parce qu’ils ont leurs défauts saillants ou vulgaires en l’absence de leurs qualités appréciées par les connaisseurs. On peut donc être un homme de génie sans exagérer les choses; cependant l’exagération est ordinaire et elle est nécessitée par les esprits qu’il faut frapper fort; il faut toujours comme on dit viser au-delà du but qu’on veut atteindre, sans cela les esprits ne sont pas suffisamment impressionnés et on reste au-dessous de la vérité. Je crois qu’il y a aussi le génie subordinateur qui consiste à tout équilibrer et à mettre chaque phénomène dans les rapports naturels; c’est ce qu’il y a à faire aujourd’hui”.
Je pense que les médecins peuvent cultiver cette compétence par leur bonté, leur douceur envers les souffrances des patients. Cette attitude transmute naturellement leur intellect en l’intuition; une perception aigue claire et juste de la maladie et puis un traitement adéquat. L’intellect est obtenu par l’accumulation des connaissances tandis que l’expérience se faite par la continuité et la transmission de génération en génération.
Dans la perspective de l’intégration de la médecine traditionnelle Orientale à la médecine modeme Occidentale j’essaie de réunir un grande nombre des connaissances de nos anciens, de nos prédécesseurs et y ajouter les fruits de mon observation, de mes expériences pour étudier l’hépatite virale, la cirrhose du foie et l’hépato-carcinome au triple point de vue physiologique, pathologique et thérapeutique Preparing the ground:
1/ La sensibilité et la contractilité: deux propriétés fondamentales de la vie:. Les deux systèmes nerveux: le cérébro-spinal et le grand sympathique. La théorie des Humeurs D’après Hippocrate: “Si l’homme était un, si son principe matériel composait à lui seul tout son être, le plaisir et la douleur serait pour lui comme n’existe pas, il n’aurait pas de sensation: car comment pourrait-il se rendre compte des impressions produites ?.
Et Auguste Comte: “Les régions spéculatifs et actives du cerveau n’ont de communications nerveuses qu’avec le sens et les muscles pour apercevoir et modifier le monde extérieur. Au contraire, la région affective, qui constitue sa principale masse, n’a point de liens directs, avec le dehors, auquel la rattachent indirectement ses relations propres avec l’intelligence et l’activité.
Mais, outre ses liaisons cérébrales, des nerfs spéciaux la lient profondément aux principaux organes de la vie de nutrition, d’après la subordination nécessaire de l’ensemble des instincts personnels à l’existence végétative” Encore Richardson: “The organic nervous centres are the centres also of those mental acts which are not volitional; but are instinctives, impulsives, or, as they are most commonly called, emotional”.
Le système Hippocratique, dont la médicine Occidentale s’est très largement inspirée et sur lequel ses praticiens prêtent encore serment de nos jours, prouve que lorsqu’on se réfère aux origines et que l’on tient à préserver le fil qui unit et relie le lignage des hommes: on y trouve là des idées fortes proches, pour ne pas dire analogues à la médecine traditionnelle Orientale;
– La ressemblance de la théorie des Quatre Humeurs d’Hippocrate et celle des Trois Humeurs de la médecine indienne et Tibétaine. Les principes des humeurs et les rapports qui les relient les uns aux autres tissent le système fondamental qui permet de comprendre la médecine traditionnelle Orientale, tout comme l’anatomie et les systèmes structurels organiques constituent un cadre important pour l’étude de la médecine Occidentale.
– La théorie des Cinq. Eléments couvre toute la médecine Orientale. L’homme est une réplique microscopique subtile du macrocosme universel; les cinq éléments (terre, eau, feu, bois, métal ) unissent le microcosme et la macroscopie sous forme de l’énergie cosmique;
– La théorie du Chaud et du Froid concernant la thermorégulation couvre l’ensemble des médecines dans le monde.
– La théorie des méridiens énergétiques et la théorie des organes creux, des organes pleins sont la base fondamentale de l’acupuncture spécialement approfondie par les Chinois

Seraing le 30 Décembre 2011
Réf: .Dr VM/YN DU:t28487

Madame,
J’ai bien reçu votre rapport concernant la consultation du 25/11/2011 de ma fille: Hoang Thi Phuong Dung.
Permettez-moi de vous envoyer l’introduction de mes études sur la cirrhose du foie que j’essaie de l’achever prochainement; dont je vous écris ici quelques idées.
Dans littérature les progrès de la chirurgie sont toujours suivi ceux de l’anatomie; et l’anatomie et la physiologie sont inséparables: si la physiologie a pour l’objet la connaissance des fonctions que nos organes exercent, comment en comprendre le mécanisme si l’on ne connaît pas les instruments qui les exécutent ?
Le foie est un volumineux organe sécrétoire de la bile et du sucre; il s’adhère au diaphragme et suit ses mouvements. Il diffère avec les autres organes sécréteurs est que les matériaux qu’il élabore la bile et le sucre ne lui sont pas fournis par l’artère hépatique mais par la veine porte qui est un gros tronc rapportant le sang de la rate, du pancréas, de l’estomac et du conduit intestinal.
Le foie, une glande conglomérée, sa capsule de Glisson et les prolongations intrahépatiques ainsi que le parenchyme hépatique (disposition granuleuse: acinosum hepar des anciens) semblent différentes en l’apparence mais en fait c’est un réseau des mailles très serrées des vaisseaux sanguins, lymphatiques, des filets de grand sympathique et des vésicules amylacées. Les vésicules amylacées contiennent des granules d’amidon qui sont les protoplasmes, la matière vivante sans forme fixe, base physique de la vie avec ses propriétés vitales de sensibilité et de contractilité. Les célèbre anatomistes chirurgiens Mascagnie, Ruisch ont réussi miraculeusement par l’injection à réduire les membranes et les lames cellulaires en un réseau purement vasculaire, les lacis des vaisseaux lymphatiques et artériels dont les mailles très serrées laissent peine vides apercevables avec le secours de microscope, les capillaires artériels, les vaisseaux lymphatiques singulièrement divisés, repliés, contournés sur eux-mêmes; d’où il y a à la fois l’exhalation artérielle et l’absorption lymphatique. Chaussier a découvert par dissection les nerfs de grand sympathique qui s’étendent et se prolongent par des filets d’une admirable ténuité sur les vaisseaux artériels qu’ils enveloppent de toutes les parties à la manière d’un réseau comme pour enchaîner le système sanguin et lier plus intimement aux fonctions nutritives. Ribes Richerand ont disséqué les filets du grand sympathique qui suivent le cours des branches de l’artère carotide interne jusqu’à la base du crane après çà ils n’ont pu les suivre .L’expérience de Claude Bernard sur le foie lavé a montré clairement un principe vitale y manifeste. Li Shi Zhen, grand physicien Chinois du 16eme siècle l’appelle Jing Mai (Mai = blood vessels, Jing = channels, together they conduct Qi ( énergie ) and blood, form a network which covers the entire body with a close relationship to the respiration) dans son chef-d’oeuvre «pulse diagnosis «La théorie des méridiens énergétiques est matérialisée par ce network tandis que la théorie des organes creux et pleins est l’expression de la sympathie du grand sympathique.
La distribution des nerfs du grand sympathique:
1/ aux nerfs cérébro-spinales puis les suivent
2/ aux parois des vaisseaux sanguin
3/ aux viscères thoraciques, abdominaux et pelviens. Ainsi le grand sympathique établit une liaison plus étroite entre tous les organes de fonction nutritive, les soustrait de la volonté et les met en rapport avec la totalité du cerveau et de la moelle en sorte que leur affection plus légère naît au niveau profond bientôt ressentie dans toute l’économie.
La sensibilité généralement répandue dans nos organes, n’existe pas dans tous au même degré: obscure et peu apparente avec quelques-uns, elle se réduit au degré absolument indispensable pour agir sur le sang fait entrer les matériaux qui servent à leur nutrition. Elle est inséparable d’une contractilité, obscure comme elle, mais nécessaire à la circulation du sang à la progression des humeurs, en un mot à tous les phénomènes nutritifs.
La sensibilité du grand sympathique est bien plus vive et bien plus délicate, on sait combien sont dangereuses les blessures du mésentère insensible par elle-même mais qui contient un grand nombre des filets sympathiques destinés aux conduits intestinaux. La douleur que produit l’affection de nerf grand sympathique est d’une nature toute particulière elle va directement à éteindre l’action vitale (pouls vif, serré, une sueur froide mouille le visage, les traits de la figure se décomposent, tous les symptômes sont alarmants et rapidement fatales) dans les urgences médico-chirurgicales.
Le centre du grand sympathique est le ganglion semi-lunaire qu’on y ressent dans la tristesse une constriction que le vulgaire attribue au cœur. Et c’est de Ià que dans les affections tristes de l’âme, semble partir ces irradiations pénibles qui portent le trouble et le désordre dans l’exercice de toutes les fonctions d’où la signification des maladies psychosomatique.
La nutrition du foie (nutrition = une véritable transsubstantiation de l’aliment en notre propre substance) est réellement une fermentation (Hypocrate: les aliments sont des composés altérables et fermentescibles; il y a qu’un aliment mais il existe plusieurs espèces d’aliments) qui est caractérisée par 2 phénomènes simultanés: la destruction (amidon -dextrine -glucose – alcoolisation) et la création vitale des protoplasmes. La matière vivante de l’organisme reste absolument inerte et l’oxygène de l’atmosphère est un puissant stimulant de phénomène vital. Sa perfection est traduite par l’équilibre ente sa force vitale et son milieu extérieur ou notre «milieu intérieur « de Claude Bernard. L’excès de l’énergie perverses extérieure ou déficience de sa propre énergie sont morbides
manifesté par l’inflammation par cancer ou l’atrophie etc. La bile est son produit intermédiaire, inachevé.
Dans mon pays (Viet Nam) actuellement il y a 10 millions de patients d’hépatite parce que l’air pollué (conséquence de la guerre) est une cause principale.
La cirrhose du foie est une dissociation des deux éléments naturels du foie, les masses jaunes, fauves, constituent le tissu accidentel appelé cirrhose, ne sont autre chose que les granulations sécrétoires se désorganisent graduellement par l’effet de l’oblitération de lacis vasculaires et de l’obstacle à la circulation hépatique qui en résulte par défaut de stimulation. L’amidon, cellulose, fibrose sont une seul espèce chimique à différents états d’agréation.
La médecine modeme Occidentale et la médecine traditionnelle Orientale sont deux accès à la médecine. La première l’exprime par l’intellect, les connaissances analytiques, scientifiques facile à comprendre; tandis que la dernière par l’intuition par l’émotion exprimée à travers le langage du poète, du musicien, du philosophe, du grand religieux forte obscure et mystérieux. Mais la compréhension complète y compris de la forme et du fond de la médecine combine des connaissances de la tête et du coeur. Dans ma pratique médicale je servais la technologie pour confirmer, pour orienter mes sensations cliniques; et m’aider à développer ma vue de l’esprit qui est une vue vaste, profonde et pénétrante des choses mais évidemment qui demande ma bienveillance aux patients. Dans les périodes critiques des patients et de moi-même je me laisse guidée par l’énergie sympathique, quelle bonté !!!
J’espère que ces mots prennent votre attention et vous serez généreuse à mon désobéissance
et je vous prie, Madame d’agréer mes salutations respectueuses.

Dr Quan Phuong Thao

Bài này đã được đăng trong Khảo luận. Đánh dấu đường dẫn tĩnh.

Trả lời

Mời bạn điền thông tin vào ô dưới đây hoặc kích vào một biểu tượng để đăng nhập:

WordPress.com Logo

Bạn đang bình luận bằng tài khoản WordPress.com Đăng xuất /  Thay đổi )

Google photo

Bạn đang bình luận bằng tài khoản Google Đăng xuất /  Thay đổi )

Twitter picture

Bạn đang bình luận bằng tài khoản Twitter Đăng xuất /  Thay đổi )

Facebook photo

Bạn đang bình luận bằng tài khoản Facebook Đăng xuất /  Thay đổi )

Connecting to %s